Concert, An diwskouarn é tañsal

N’eus ket moaien da zañsal ar blez-mañ !

Eh oui, pas moyen de danser cette année !

Alors, comme on a tous envie de se dégourdir les oreilles, On vous propose de remplacer notre habituel fest-noz par un concert, dans la même salle de l’estran, mais avec des gradins.

(renseignements pratiques ci-dessous, susceptibles d’évoluer en fonction des protocoles sanitaires)

Ce sont aussi les mêmes groupes (presque)  que ceux qui auraient fait danser vos pieds, qui vont faire cette fois danser vos oreilles.

Cécile et Céline, Taouarh et Oliolio nous livreront leur musique, celle qu’on aime écouter pour danser, et que nous apprécierons là d’une autre manière. Toujours avec la ouache malgré une atmosphère forcément plus calme, avec peut-être plus de liberté pour les musiciens et naturellement une meilleure qualité d’écoute pour les spectateurs.

Les oreilles vont se ravir. Si les pieds vont rester plus tranquilles que d’habitude, ce sont elles qui vont se mettre à danser.

Cécile ha Céline

Des habituées de notre fest-noz. Deux belles voix sur des thèmes traditionnels de la montage. Le plus souvent Elle chantent pour nous faire danser. Samedi nous aurons le plaisir de les écouter aussi sur un répertoire de mélodies.

Oliolio

Musique à danser pour les pieds qui ont des oreilles !
Musique à écouter pour les oreilles privées de pieds

Oliolio est une onomatopée provenant du bas vannetais ancien représentant le chant du coq. Le plus populaire est le « kokerikero » mais on dit que parfois le coq chantait volontiers «  KOKOLIOLIO »…

Julien Le Mentec réunit un quartet de musiciens (contrebasse, guitare, diato, sax alto) qui distille ses mélodies dans un style personnel innovant et groovy.

  • Erwan Volant, guitare acoustique,
  • Stevan Vincendeau, accordéon diatonique
  • Gweltaz Rialland, saxophone alto
  • Julien Le Mentec, contrebasse.

Sur les réseaux

Taouarh

un groupe de jeunes musiciens pour beaucoup issus du pays de Lorient qui propose des arrangements rythmés modernes et colorés du répertoire traditionnel et populaire.

Taouarh, c’est “la tourbe”, la terre et ses sédiments, remués sans cesse par la fougue des danseurs.

  • Elouan Le Sauze, chant / biniou
  • Maïwen Guillon, bombarde / chant
  • Arthmael Giraudon, sax ténor
  • Kerian Portebois, guitare
  • Armel Barazer, basse

A écouter

Sur les réseaux

Renseignements pratiques

Date : le samedi 26 septembre
Heure : 20:30
Ouvertue : 19:45
Le masque est obligatoire dans l’ensemble de L’estran, y compris dans la salle pendant le concert.
Les regroupements lors des attentes, achat de billets, entrées, allers et venues sont à proscrire.
La file d’attente sera à l’extérieur dans le respect habituel des distances, les entrées se feront par le bas, et les sorties par le haut de la salle.
Il n’y a pas d’entracte.
Un bar sera ouvert après le concert, avec jauge limitée, et uniquement service à table. Penser à apporter votre propre gobelet.

 

2 réflexions sur « Concert, An diwskouarn é tañsal »

    1. Bonjour,
      Il n’y a pas de réservation.
      L’achat de billet se fera à l’entrée. Ouverture des portes dès 20h.
      La jauge de la salle est variable. Les spectateurs se déclarant en groupe seront assis les uns à côté des autres. Il y aura une place non occupée entre les groupes.
      Tout les spectateurs devront être masqués.
      La file d’attente pour l’achat des billets se fera dans le respect des distances physiques.

Les commentaires sont fermés.